C’est bien connu, l’heure des devoirs est synonyme de « corvée » pour plusieurs parents et enfants. Dans son livre Comment survivre aux devoirs, l’auteure Josiane Caron Santha apporte plusieurs solutions, certaines plus conventionnelles que d’autres, afin de répondre aux différents besoins.

Comment redonner la motivation à l’enfant qui ne veut pas faire ses devoirs ? Aussi, comment aider celui qui a de la difficulté à se concentrer, à celui qui se fâche quand c’est difficile, au partisan du moindre effort, à celui qui présente des difficultés d’apprentissage ? Ce sont tous des éléments dont l’auteure aborde tout en précisant l’importance de tenir compte des besoins de chacun (enfant et parent), de l’environnement physique et la position de travail (chambre, bureau, sofa et même le plancher !), de l’environnement sensoriel aidant (visuel, sonore et tactile) ainsi que des attitudes à préconiser.

Voici quelques suggestions créatrices suggérées dans le livre de Josiane Caron Santha qui peuvent être adaptées selon vos besoins :
– Trouver le moment qui convient au parent et à l’enfant et varier l’horaire au besoin.
– Donner des défis ; estimer le temps requis pour faire un travail et tenter de terminer avant. Certains enfants ont besoin d’être stimulés par des défis, ça les motive et les mobilise.
– Faire les devoirs dans un endroit inusité ; sous la table, dehors, dans le placard, sur le sol dans le corridor, etc. Les enfants apprennent bien lorsqu’ils sont dans le plaisir et le jeu.
– Changer de rôle ; demander à l’enfant d’être votre enseignant. L’enfant pourra se sentir moins petit ainsi et remonter son estime de soi.
– Faire bouger l’enfant ; le faire épeler en sautant, réciter ses tables de multiplication dans l’escalier, etc. Plusieurs enfants ont besoin de bouger après une journée d’école et ça stimule leur apprentissage.
– Offrir une collation croquante ou surgelée à l’enfant pendant sa période de devoir ou même, lui offrir de la gomme. La mâchoire est une zone où le stress se loge donc mâcher ou croquer aide à diminuer la tension du corps.
– Instaurer une période de relaxation, expérimenter ensemble une technique de relaxation avant de commencer la période de devoirs. Plusieurs enfants ont besoin de se calmer avant de faire un travail de concentration, ça les aide surtout si l’excitation était à son comble juste avant.
– Utiliser des nouvelles applications stimulantes pour favoriser l’apprentissage. Plusieurs applications éducatives existent et aident les enfants dans leurs devoirs.
– Utiliser du matériel différent et stimulant ; crayons effaçables sur les fenêtres, feuille collée sur le mur, craies sur l’asphalte, tableau magnétique, etc.

Et surtout, tenter de vous amuser car le plaisir aide à la relation parent-enfant et à l’apprentissage mais surtout, il est contagieux !

Vous pouvez commander le livre de Josiane Caron Santha Comment survivre aux devoirs via notre boutique ou sur le site de la maison d’Édition Midi trente ou encore à travers le site de l’auteure Mady Max.

Nathalie Parent
Psychologue, auteure, conférencière et formatrice
www.multiressourcesquebec.com