Docteure, j’haïs l’hiver!

« Il est impossible de toujours voir le bon côté des choses, et bien que cette relation amour-haine de l’hiver me fascine, je remarque que le fait de se plaindre du temps qu’il fait relève parfois davantage de la convention sociale qu’autre chose », affirme Mme Tremblay qui précise que les doléances relatives à la météo nous permettent parfois de meubler les conversations ou encore de briser la glace.

Le problème survient lorsque nos jérémiades contre l’hiver et le temps qu’il fait sont récurrentes et qu’elles nous minent le moral précise la psychologue. « On vit dans un pays où l’hiver dure officiellement 3 mois, mais qui dans les faits, nous occupe au moins 5 mois par année. C’est un fait qu’on ne contrôle pas. Cependant, il est possible de prendre conscience de son état d’esprit et de s’entrainer à aimer l’hiver, plutôt que d’agir en victime. » 

Parfait, mais comment docteure?

Vous détestez l’hiver pour vous en confesser? Pour vous, la neige c’est beau du 20 décembre au 2 janvier? Soyons réalistes ; vous ne passerez pas du négatif au positif du jour au lendemain! Vous pouvez tout de même prendre conscience de votre état d’esprit et suivre ces quelques conseils pour tenter d’apprivoiser graduellement la froide saison… et certains de ses charmes indéniables!

1— S’habiller de saison

« Si vous sortez en soulier et que vous avez toujours les pieds mouillés, ce n’est rien pour aimer l’hiver. Je dis souvent : “Il n’y a pas de mauvaise température, seulement des gens mal habillés.” Par conséquent, procurez-vous de bonnes bottes, un manteau chaud et tout ce qu’il vous faut pour être confortable et bien au chaud. »

2 — Redécouvrir les sensations liées à l’hiver

« Lorsque vous sortez à l’extérieur, portez attention au moment présent. Essayez d’être conscient des différences qu’il y a entre l’été et l’hiver par exemple. Quelles sont les pensées qui vous viennent, les émotions, les sensations physiques ? Portez attention à la sonorité, aux bruits, aux odeurs, à la sensation que vous ressentez en respirant et lorsque vous rentrez au chaud, bref vivez en pleine conscience. »

3 — Prendre plaisir à pratiquer des activités extérieures

« Ne vous imposez pas une activité… prenez plaisir à faire une activité extérieure. Il y a une grosse différence! Faites de la raquette avec les enfants, allez glisser, patiner ou autre. Ne vous fixez pas de limite de temps. Tout ce qui importe, c’est que ce que soit agréable. »

4 — Cesser de voir du noir… dans tout ce blanc

« Si les activités extérieures ne vous inspirent pas, essayez d’apprécier les bons côtés de l’hiver. Par exemple, on se réserve plus de temps pour cocooner en solo, en couple ou en famille, on cuisine des petits plats qui mijotent longtemps et qui embaument la maison, le froid favorise les rapprochements sur le bord du foyer ou entre amis à partager une bonne fondue, etc. Faites un effort pour porter attention à votre environnement et apprécier les petits moments éphémères avec des observations comme : “Ah, la lumière est belle dehors lorsque je la regarde de l’intérieur”, “Je suis bien à la chaleur alors qu’il fait froid à l’extérieur”, “Mon chocolat chaud me réconforte et goûte meilleur en hiver” ou “Je suis bien au lit avec mon amoureux alors qu’il neige à plein ciel”. » 

Bref, aimer l’hiver n’est pas un comportement inné. C’est un comportement acquis sur lequel on peut travailler pour arriver à cet état d’esprit si bien exprimé par Albert Camus : « Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été. » Et vous, que faites-vous pour rendre l’hiver plus supportable?

 

 

Par le même auteur

© Tous droits réservés - Site web conçu et géré par Agence Pink Fish